• Plein de trucs par rapport aux règles - Coup de gueule (TW: règles)

    Bonjour! Aujourd'hui on va parler de règles.
    N'importe quelle personne qui peut être trigger par la mention de ce phénomène est invitée à passer son chemin car on va en parler et que je ne veux pas mettre qui que ce soit mal.

    N'importe quelle personne qui quand elle entend règle a une réaction de type "aaah dégueu" est également invitée à passer son chemin car ce type de comportement réveille mon subconscient le plus violent.

    N'importe quelle personne qui est intéressée par le fait de râler par rapport aux règles est invitée à poursuivre la lecture de cet article, qu'elle soit réglée ou non. Même si quand vous avez pas vos règles l'article va peut-être pas vous parler. Bonne lecture anyway.

    Donc! Je ne sais pas trop où je veux en venir avec cet article, pour être honnête. L'impulsion m'est venue de l'écrire en lisant Du sens des serviettes hygiéniques de Décaféine, où elle rappelle que dans les "kits de dignité" qu'on donne aux migrants pour leur hygiène de base, il y a un rasoir, mais pas de matériel destiné aux règles.

    Traduction: avoir du poil = pas ok; avoir du sang partout = ok.
    Bon bon bon.

    Je vous rappelle que dans les trucs "wholesome" du monde, on retrouve des gars cis qui trimballent sur eux des serviettes hygiéniques. Oh, arrêtez de leur donner des cookies! Vous allez voir n'importe quelle personne réglée, vous avez des chances qu'elle en ait (et si elle en a elle vous en donnera à 90%) et quand j'en avais, avec mes camarades de classe on passait notre temps à se les distribuer. Ca n'a rien d'exceptionnel. Les serviettes hygiéniques sont probablement le truc du quotidien que j'ai vu le plus échangé de toute ma vie.
    Ca m'est arrivé de faire le tour de la classe en mode "oui bonjour qui a une serviette s'il-vous-plaît" car une personne était trop timide pour le faire elle-même.

    Et ça m'est aussi arrivé d'être par terre en sueur, et de voir un type s'éloigner de moi, dégoûté, parce que si j'étais si mal, c'était à cause de mes règles.

    Enfin, je pense que LE truc dont je vais parler dans cet article, c'est le fait que les règles, c'est pour les femmes. C'est l'un des trucs mystérieux que nous les non-femmes, on comprendra jamais, et dont les femmes ont l'apanage exclusif.
    Quand vous avez vos règles, vous êtes une femme. Quand vous êtes une femme, vous avez vos règles. Point. Oh et n'en parlez pas. A personne. Le sang c'est répugnant, tout le monde sait ça.

    Est-ce que j'ai besoin de faire la liste des personnes que ça exclut si la seule expérience valide relie la possession d'un cycle menstruel qui produit des règles et le fait d'être une femme? Oh, tiens, je vais la faire.
    -Toutes les femmes qui n'ont pas leurs règles pour X raison.
    -Toutes les personnes réglées qui ne sont pas des femmes.

    Ces deux petits critères incluent beaucoup beaucoup de gens, hein. Mais on n'a pas le droit d'être là. Je suis une personne majoritairement masculine, avec une expression de genre masculine, OU j'ai mes règles. Un jour, j'aurai probablement du sang partout parce que comme je suis majoritairement un gars donc je n'ai pas droit aux produits dits "d'hygiène féminine". Labelliser le rayon "hygiène féminine" me fait vomir. Maintenant, j'ai de la chance que la coupe menstruelle me convienne, alors je n'ai pas à y aller... Mais je sais qu'il existe. Et ça me rend malade.
    Quand j'achète des serviettes hygiéniques, peu importe la façon dont je me présente, j'ai droit à un genrage féminin automatique.
    Je sais que les règles sont réservées aux femmes, et si je pouvais ne pas avoir les miennes, ce serait mythique, vraiment, parce que ça fait mal, c'est salissant, et ça m'épuise! Mais j'ai mes règles, et je ne suis pas une femme, et avoir à aller dans un rayon qui est expresément labellisé comme exclusivement féminin me fait vomir. Quand j'ai du changer ma coupe menstruelle, je suis allé dans ce rayon, avec mon copain.
    Et j'étais comme ça "tu vois le gros truc écrit en blanc sur fond violet là au-dessus du rayon? Bah ça existe pas, c'est faux. C'est pas possible, je refuse que ça existe sinon je vais vomir". J'ai juste pris ce qui venait et je me suis enfui ._. je me suis senti lâche, mais ça valait le coup pour ne pas rester dans cette boîte genrée des enfers.

    Si vous êtes une femme, vous avez vos règles. Vous n'êtes pas stérile, vous n'êtes pas née sans utérus, vous n'avez pas votre ménopause (ça n'existe pas hein u.u oui j'aime le sarcasme), vous avez vos règles, point. Vous ne pouvez pas être intersexe. La seule exception à laquelle vous avez le droit, c'est la grossesse.
    Tiens, un jour j'ai entendu un truc hilarant: "si les règles sont douloureuses, c'est parce que Dieu les a fait ainsi pour encourager les femmes à procréer pour qu'elles s'arrêtent". Oh donc je suis supposé pondre des gosses ou souffrir dans le sang, c'est ça?! Ca arrive une semaine par mois depuis mes 13 ans! Je suis donc supposé trouver un moyen d'être enceint à 13 ans, c'est ça?! Et je dois passer ma vie à empiler les grossesses, autrement Dieu me punit en m'envoyant des règles? PARDON?
    Ouais, on va arrêter avec ces conneries, ta grand-mère n'a probablement plus ses règles, mais c'est une femme hein. Ca n'a aucun rapport. Et je refuse de m'engager dans un débat sur la religion sinon ça va partir en steak.

    Je ne sais plus dans quelle pub pour des tampons, il y avait une série de clips où on voyait des gens acheter des tampons, et parmi elleux, une personne qui serait lue comme un gars, socialement. J'étais tellement heureux que je me suis mis à euphoriser dans mon appartement, j'ai appelé mon copain et je lui ai dit "regarde, iels ont mis un personnage trans dans cette pub!" et mon copain m'a juste regardé avec une tête de "si je dis un truc je vais casser tes rêves". Je pense qu'iels ont mis ce personnage pour symboliser le type qui achète des tampons pour sa copine. Pas pour représenter une personne trans. Ce serait trop beau, hein! Personne ne veut que des gens existent qui soient trans u.u

    Depuis que j'utilise une coupe menstruelle, j'ai arrêté d'avoir des serviettes tout le temps sur moi.
    Pourtant on m'en a déjà demandé. Et je me suis senti mal de ne pas en avoir. Avec le tabou autour des règles, je sais à quel point c'est difficile de demander quelque chose comme une simple serviette hygiénique. Je sais que si tu demandes une serviette à un gars, au mieux il va rigoler ("mais nan j'en ai pas, je suis un gars") au pire il va s'éloigner de toi comme si tu étais un fruit du démon ("les règles, cette chose répugnante!").

    Tiens en parlant de gars, moi je vais dans les toilettes des gars (de toutes façons où que j'aille aux toilettes j'ai droit à des regards bizarres, mais de plus en plus chez les filles et de moins en moins chez les gars) et il n'y a pas de poubelles. Oh et si vous vous demandez pourquoi on mettrait des poubelles dans un toilettes, vous n'avez jamais rien fait dans un toilette dans votre vie. Et vous n'avez pas vos règles. ._.
    Un jour je me suis rendu chez quelqu'un donc c'était une maison y'avait pas de poubelles dans les toilettes mais j'étais tellement mal que j'ai juste remis ma serviette dans son emballage et j'ai gardé l'emballage avec moi jusqu'à ce que je rentre chez moi. Oui, c'est ridicule. Mais c'est ce qu'il se passe quand on n'a pas de poubelle dans ses toilettes mais seulement au milieu de la cuisine, là où tout le monde te verra jeter ta serviette, et que ladite poubelle a pour propriétaire des gens qui placent un tbaou de type beurk sur les règles........... ouala.

    Et, enfin, la """blague""" "mdr t'as tes règles" quand une personne que tu penses réglée s'énerve, d'abord ce n'est pas drôle, et ensuite moi j'appelle pas ça une blague. Parce que ohlala cette personne a ses menstrues donc elle est de mauvaise humeur, pas la peine de l'écouter.
    Alors que quand on s'énerve, surprise! Souvent, ça n'a aucun rapport avec nos règles. Et une blague ça fait rire tout le monde, pas juste toi, grassement, qui ridiculise la colère de la personne en face de toi pour la rendre illégitime.

    Cordialement. Bon, je vais laisser ça comme ça, j'avais envie de râler.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Juin à 22:01
    T'as tes règles là ?^^ (Me tape pas!)

    Plus sérieusement, je sais pourquoi les règles c'est si tabou… C'est clairement pas les règles qui définissent une femme !
    Moi je demande à mon père d'aller acheter mes serviettes ;)

    Au début, quand j'ai lu règles, je pensais que tu parlais d'un truc dans le système qui te plaisait pas--"

    Les règles c'est chiant. Tu sais, j'ai essayé de faire attention pour voir si effectivement, les règles avaient un impact sur nos émotions. Et je pense que c'est le cas. Une semaine avant de les avoir, je suis beaucoup plus déprimé.
    J'ai une copine qui s'est mise à pleurer en cours, pour aucun raison, et elle avait ses règles. Je pense sérieusement que ça joue.
      • Lundi 11 Juin à 14:49

        Ah, non, mais elles devraient pas tarder parce que tout me casse les pieds en ce moment u.u

        Bah nan xD sinon toutes les grand-mères sont pas (plus) des femmes ._.
        Les règles c'est tabou parce que c'est MYSTERIEUX (nan j'en sais rien... on devrait faire une expérience sociale, tiens u.u)

        ... oh, je viens de comprendre u.u je pense que j'aurais été plus spécifique, quand même xD

        Oui, les règles c'est chiant, et ça peut jouer sur les émotions ._. ce que je veux dire, c'est que quand on s'énerve ou qu'on est tristes ou qu'on a des émotions, souvent ça n'a aucun foutu rapport avec les règles u.u (ben oui je pleure pas quand les personnages meurent parce que j'ai mes règles sinon je serais exsangue xD)

      • Mardi 12 Juin à 19:02

        xD

        On dit que les règles, c'est tabou, parce que c'est mystérieux, mais en vrai, c'est pas le cas. On apprend ça en Terminal, les filles comme les garçons ou comme tous les autres être humains de n'importe quel genre apprennent ce que c'est, d'où ça vient et pourquoi ! Y a rien de mystérieux la dedans ! (On devrait arrêter de proposer de faire des expériences sociales, on a trop sur le bras^^)

        Ouais, je t'avoue que j'ai pas compris tout de suite le début ton article^^

        Non, ce n'est pas les règles qui nous donne nos émotions (qui a sorti ça en fait ?), elles les amplifient, je pense.

      • Mardi 12 Juin à 19:32

        Bah bien sûr que c'est pas vrai que les rèbles sont mystérieuses, je voulais faire du sarcasme mais j'ai échoué ._.

        Hm. Je sais pas quoi ajouter sur ce quiproquo xD

        Bah nan u.u (mais dès que tu as un utérus et une émotion un peu forte, tu as forcément tes règles, car sinon tu es censé.e être douxe, calme, sympathique et discret.e u.u ceci est encore un sarcasme -mais c'est également l'objet d'une """"blague"""" de beauf) elles peuvent influer dessus et en amplifier certaines, et je pense que c'est lié entre autres à la douleur qu'on ressent pour certain.e.s durant les règles...

      • Dimanche 17 Juin à 20:28

        Ah^^

        Ba en vrai, ça peut agir de façon inverse, ça dépend des gens. Mais ça peut rendre des filles bien plus calme. C'est vrai que si les filles ont mal h24, elles doivent en avoir marre. (Heureusement, je rarement mal, mais quand j'ai mal, des fois je ne peux plus bouger. Mais les règles c'est super psychologique sur moi, genre quand je les ai chez moi, je suis tranquille, du coup elles sont pire. Quand je vais en cours ou que je ne dors pas chez moi, elles diminuent... Genre, mon cerveau sait que je ne pourrais pas les gérer si elles sont horribles, du coup elles sont tranquille^^ Ou alors j'ai d'autres choses à penser que mes règles... genre vraiment, c'est super psychologique !)

      • Lundi 18 Juin à 14:47

        Pourquoi je fail toujours mes sarcasmes xD

        [note: le commentaire ci-dessus donne l'impression que seules les filles ont mal pendant leurs règles, alors que certaines personnes trans aussi xD c'est un mensonge, nous ne sommes pas à l'abri des douleurs menstruelles!]
        Cela dit, oui, chaque personne expérimente les règles et leur éventuelle influence sur son comportement de façon extrêmement différente. Moi ça me fatigue énormément, du coup je réagis comme quand je suis fatigué sans avoir mes règles, ou alors ça m'énerve.
        Ah oui quand même! Effectivement, y'a une dimension psychologique importante dans l'impact de tes règles sur toi!! Je suis en train d'y réfléchir, à part que ça me déprime, moi psychologiquement y'a pas la masse de monde. .-.

      • Mardi 26 Juin à 19:17

        xD tu sais des fois à l'écris, sans le son, ça sort pas de la même façon--'

        [sorry, je voulais pas parler que des filles, mais des personnes qui ont leur règles...]

        Je crois que ça me fatigue aussi...

        Oui totalement, en fonction d'où je me trouve, ça réagira pas de la même façon, vraiment --'

      • Vendredi 29 Juin à 17:02

        .... c'pas faux xD

        [Voici une expression utile: "les personnes réglées" c:]
        Je pense que c'est normal que ça fatigue, mais j'en suis pas certain à 100%.
        Ooooh... j'ai l'impression que les règles demeurent tout de même quelque chose de relativement nébuleux .ç.

      • Samedi 30 Juin à 23:33
        [Ah oui, pas bête]
        Ça veut dire quoi t'en es pas certain à 100 pourcent que ça te fatigue ?^^

        Nébuleux, dans le sens mystérieux ? Moi je pense que les gens veulent rendre ça mystérieux, mais en vrai, ça ne l'est vraiment pas…
      • Lundi 2 Juillet à 12:38

        Nah, ça veut dire que je suis pas sûr à 100% que ce soit normal ^^

        Ben, au niveau de l'impact que ça a sur nous, au final, on n'a pas de certitudes. Et oui, j'ai l'impression qu'au niveau science et études sur le sujet tout le monde s'en fout, alors qu'il reste plein de trucs à découvrir ;w;

      • Mardi 3 Juillet à 21:25

        Que ce soit normal que les règles fatiguent ? Je pense que si...

        Parce que les règles agissent différemment sur chaque personne... Ouais, peut être que c'est ça la raison...

      • Mercredi 4 Juillet à 01:32

        Bah... ça arrive quand même une semaine par mois durant vachement longtemps alors...

        Ouais... probablement. :I

    2
    Lundi 11 Juin à 13:30

    J'ignore également pourquoi les règles c'est autant tabou... Je veux dire c'est naturel toutes les personnes qui ont un vagin en ont forcément un jour. Au lycée mes amies appelaient ça le "Bengladesh rouge" c'était le nom de code lol... Sinon j'ai une amie qui dit "La Mer Rouge". Personnellement j'ai jamais eu de "honte" à dire que j'avais mes règles.

    Pour ce qui est des émotions quand on a nos règles... Hum je sais pas, ça dépend. Des fois je suis énervée, mais je peux aussi être excitée (très rare) ou dans tous les cas très fatigué... Je sais que quand je suis crevée j'ai tendance à faire que de la merde: par exemple rigoler pour rien ou dire que des conneries... Peut-être que c'est lié à la fatigue dû aux règles je sais pas. Après je connais des gens qui sont vraiment invivables quand ils ont leurs règles... 

     

     

     

      • Lundi 11 Juin à 14:55

        A mon avis, quand tu les as, tu comprends pas en quoi c'est un problème... faudrait demander à des gens qui les ont pas...
        Alors, je dirais plutôt toutes les personnes avec un utérus et des ovaires fonctionnels. Je vais pas entrer dans les détails, mais si t'as un vagin et pas d'utérus, tu n'auras pas de règles ^^ enfin, j'ai compris ce que tu voulais dire.
        Autour de moi j'ai droit aux Anglais en ce moment (rapport à l'uniforme), ou parfois aux communistes. Ou au drapeau du Japon. ^^
        Ca m'a jamais vraiment dérangé non plus d'en parler, je peux être super expansif à ce sujet d'ailleurs, mais quand autour de toi t'as que des gens qui brandissent des crucifix vers toi quand t'as tes règles, c'est jamais sympa, même si tu mets toi-même pas de honte ni de tabou dessus :/

        Moi aussi je connais des gens qui sont insupportable quand iels ont leurs règles ^^
        Du coup ça rejoint ce que je disais plus haut à Gaellah (meh, j'ai pas écrit son pseudo entier depuis un moment ._.), les règles peuvent jouer sur tes émotions, et puis effectivement, c'est fatiguant alors si ta réaction à la fatigue est extrême ou voyante les gens autour de toi vont savoir même si t'as pas spécialement tendance à étaler le fait que t'as tes règles sur le visage de ton prochain.

      • Lundi 11 Juin à 18:35

        C'est peut-être le sang qui coule qui plaît pas aux autres, l'aspect hygiénique du truc (c'est "caca berk" si on reprends leur mot), je sais pas...

        Ouais je venais de manger et mon cerveau n'avait pas digérer encore xD... 

        Ouais limite quand tu as tes règles tout de suite tu passes pour le lépreux du coin ^^'... 

        C'est ça :), par contre je viens de me faire une image bien sale en lisant: "étaler le fait que t'as tes règles sur le visage de ton prochain." xD

         

      • Lundi 11 Juin à 23:03

        Hm... mais du coup quand les autres se coupent, iels freak out aussi? '^'

        Oh d'ac x)

        On dirait qu'on va les contagier u.u c'est quand même terrible!

        Ho. Pardon pour cette image x)

      • Mardi 12 Juin à 17:41

        C'est une excellente question, tiens :0... 

        C'est ça.. 

        C'est pas grave je l'avais oublié avant de m'en rappeler maintenant xD... Mais c'est pas grave ^^'

      • Mardi 12 Juin à 18:05

        Bah oui... Je pense que c'est une combinaison de entrejambe (parties intime, surtout qunad on se rapporte à l'utérus et à la vulve qui sont pas les trucs les plus connus hein) + sang (c'est pas le meilleur truc à voir, en général quand on saigne c'est mauvais signe) + l'idée que ce qui est rejeté par l'entrejambe est forcément un déchet (j'ai pas besoin de faire un dessin là ^^)... Du coup au final c'est pas forcément ragoûtant, mais je pense quand même qu'il y a une grosse exagération au niveau du tabou, plus la peur de l'inconnu, plus le fait que personne en parle jamais... ce serait une accumulation de petits trucs exagérés les uns sur les autres qui donnerait de telles réactions quand on évoque les menstruations?

        Ah oui, et c'est contagieux aussi hein. Faut pas l'oublier. Les règles c'est contagieux. C'est d'ailleurs pour ça que plein de gens les ont, iels se les refilent les un.e.s aux autres!

        ... ho. ._.

    3
    Mercredi 13 Juin à 10:15

    Ouais peut-être... Pourtant c'est pas comme si quand t'a tes règles et que t'enlève ta serviette tu vas montrer le résultat à tout le monde ^^'... Quand je mets ma serviette à la poubelle je l'enroule dans l'emballage de serviette et ça se voit pas en général... A part si quelqu'un s'amuse à les déballer mais ce serait vraiment zarb... . Et pis "mystérieux", je veux pas dire, en svt moi j'ai eu un cours sur les règles au collège... Je m'en souviens parfaitement car une heure après j'ai eu mes premières règles..  .

    Une amie m'avait expliqué que c'était lié aux hormones ça (après je sais pas si c'est vrai). Mais en gros si tu vis avec d'autres filles ben tes règles vont se calquer sur les leurs et vis-versa. Quand j'étais à l'internat au lycée, les filles de ma chambre avaient leurs règles en même temps que moi, parfois y avait un jour de décalage (ou deux). Quand quelqu'un avait ses règles tu savais que t'allais pas tarder à les avoir aussi... Et aujourd'hui encore je le vois avec ma soeur, quand elle les a le lendemain je les ai aussi.

     

      • Mercredi 13 Juin à 12:26

        Ouais ce serait hyper étrange comme comportement "oh regardez mes règles!" (en plus les serviettes hygiéniques ça pue la mort >.<)...
        Tout le monde a eu un cours sur les règles en SVT, c'est pas le problème (plus ou moins tôt selon les gens, mais "c'est au programme"). Non, non, la raison pour laquelle je dis que l'appareil génital relié est méconnu, c'est parce qu'il l'est en vrai. Le clitoris par exemple est super méconnu. C'est un appareil génital majoritairement interne, donc qu'on ne voit pas et auquel on n'a pas accès, tu peux pas attrapper une de tes trompes en mode "c'est quoi ça?" '^' et puis si personne te dit qu'il est là, tu le sauras peut-être jamais. Je pense que c'est relié au cliché machiste du "les femmes c'est mystérieux, personne ne comprend comment elles fonctionnent" u.u comme les femmes fonctionnent d'une façon qu'on ne comprend pas, leurs parties génitales aussi, et partant on ne sait pas pourquoi ça rejette du sang. Alors que ça n'a rien de dégueu ou compliqué, faut pas croire que la façon dont le corps se débarrasse du surproduit de spermatozoïdes est plus ragoûtante u.u
        Et les livres d'éducation sexuelles ne sont d'aucune utilité à personne sur ce plan.

        Ah, je savais pas que ça faisait ça. Avec mes camarades d'internat, on avait vraiment pas du tout nos règles au même moment pourtant ._. deux d'entre nous prenaient la pilule, l'une en continu (donc elle avait pas ses règles) et l'autre en discontinu, donc elle avait des règles millimétrées, et mes cycles ont toujours été erratiques et irréguliers... (et on parlait jamais à la quatrième alors... xD) et là en ce moment je ne vis pas avec des gens qui ont leurs règles, donc je peux pas trop dire...
        Il doit aussi y avoir un effet psychologique là-dedans, non? '^'

      • Mercredi 13 Juin à 18:28

        C'est ça, rien que de lire ça je me suis imaginé l'odeur x)...

        Ah d'accord, désolé je n'avais pas compris ainsi ^^'. Vu comme ça sa paraît plus logique le "mystérieux". Je dis ça, mais en vrai je savais même pas tu m'apprends des trucs ^^. C'est vrai pour le clitoris. Mais bon c'est un peu facile de dire que les filles sont incompréhensibles juste parce que leur organe génital l'est... Je pense qu'un homme va pas forcément réfléchir pareil qu'une femme ou agir comme une femme aurait agit donc du coup c'est pour ça qu'on trouve le sexe opposé "incompréhensible" (j'entends par là que des femmes aussi trouvent les garçons incompréhensibles).

        Après comme j'ai dit, je sais pas si c'est vrai. Mais de mon expérience sa s'est plutôt révélé véridique. Peut-être parce que j'étais amie avec les filles qui partageait ma chambre et aussi qu'on était dans la même classe donc presque tout le temps ensemble... Je sais pas. Mais ça se trouve c'est autre chose, après on sait pas tout non plus.

      • Mercredi 13 Juin à 19:15

        Urgh, je l'ai imaginée en écrivant x_x parlons d'autre chose

        Nan, je m'exprime d'une façon ambigüe xD c'est assez chiant parce que personne ne comprend ce que je raconte ._.
        Oui, j'ai pas dit que je cautionnais ce genre de propos, attention ^^ au contraire... je trouve ça atrochement chiant les gens qui disent "tel genre est incompréhensible" alors que en fait non, c'est vrai que tu as en face de toi d'autres personnes avec d'autres pensées et d'autres ressentis, mais ça vaut qu'elles soient du même genre que toi ou non, non? Autant dire que les gens sont incompréhensibles ._.
        (perso je comprends personne à la base, faut que je fasse attention à écouter la personne pour comprendre ses raisonnements, sinon je vais juste pas forcément capter pourquoi et comment quoi que qui quand)

        C'est marrant, on n'a pas la même expérience du tout ^^ peut-être que ça marche pour certaines personnes et pour d'autres non?

      • Jeudi 14 Juin à 13:06

        Ouais vaut mieux ^^

        Ah mince :( (désolé je sais pas quoi dire de plus ^^', mais je compatis vraiment)

        Oui, oui j'avais bien compris, désolé si tu as cru que je l'avais insinué ce n'était pas ce que je voulais dire ^^'. Oui c'est exactement ça, tout le monde est différent chacun pense différent donc c'est normal les zones d'incompréhension qui puisse exister... . C'est pareil, mais j'ai surtout du mal à comprendre les personnes qu'on dit "normal" parce qu'elles sont comme tout le monde... . Je trouve ça con en fait parce que si t'es de la même race (race humaine, je précise au cas où) ben t'es normal... Même si t'es déformé tu restes quand même un humain... Pour moi les gens "normaux" c'est des moutons qu'ont pas envie d'assumer ce qu'ils sont vraiment et qui ont peur du regard des autres là dessus.

         

        Ouais peut-être

         

         

      • Jeudi 14 Juin à 13:47

        Merci, c'est gentil TwT
        Fin, je voulais clarifier ^^'
        Ben, une démarche qu'à la fois je comprends et je comprends pas c'est justement celle d'être "comme tout le monde", genre, tu vas faire comme tout le monde pour te fondre dans la masse pour te cacher mais en même temps ça écrase ce qui te rend unique pour le faire rentrer dans le moule et c'est insupportable comme vie d'être écrasé dans une case où tu fit pas ;w;
        Attends, t'as cassé la Sainte Norme! Que vont devenir les gens sans Elle?! D: *mode apocalypse: on*

      • Vendredi 15 Juin à 10:06

        C'est ça, si tu es fière de quelque chose qui fait partie de toi pourquoi vouloir le cacher pour ressembler aux autres ? D'une part ça peut te rendre malheureux et d'une inintéressant ou trop normal, je veux dire y a des gens "différents" de la norme que je trouve super intéressant/cool parce que justement ils s'assument et emmerde les autres et ça c'est bien. 

        Qu'ils se débrouillent xD... 

      • Samedi 16 Juin à 00:15

        Et puis d'une manière générale, si quelque chose fait partie de toi à un moment ça ressort quoi u.u tu peux pas te cacher éternellement. Et puis si ça te rend heureuxe, pourquoi?! Personne ne fit u.u
        Puis justement comme tu le dis, ce sont les "aspérités" qui font "dépasser" une personne qui la rendent intéressante (ça veut pas dire que tous les grudus qui dépassent dans la foule sont des gens intéressants... oui, je me crois drôle) puisque c'est ce qui la rend unique. C'est pas intéressant quand c'est toujours pareil, on s'ennuie et on a envie de fuir... c:

        Tu veux dire qu'iels vont de voir... PENSER PAR ELLEUX-MÊMES?! AaAAAAHH quelle horreur *sarcasme*

      • Dimanche 17 Juin à 18:55

        Oui exactement, à un moment faut apprendre à s'accepter comme on est. Y a les exceptions "morales" mais je pense qu'il faut s'écouter et faire ce qui nous plaît plutôt que d'écouter les autres qui essaient de te ramener dans la norme... Parce que c'est de ta vie qu'il est question et personne d'autre que toi peux mieux savoir que toi ce que tu veux! 

        Et oui ! A force de voir le même type de personne tout le monde te semblera pareil et chiant et tu te transforme peu à peu en un espèce d’Hermite des montagnes (ou alors tu n'aimes tout simplement pas les gens, mais souvent c'est à cause de cette raison que ça arrive: tu ne comprends pas leur "normalité" et tu cherches pas plus loin ou tu as essayé et tu vois toujours pas). Donc il faut dire oui à l'originalité, aux bizarreries de certaines personnalités etc... Faut arrêter de vouloir mettre tout le monde dans un même moule et faire se sentir con les gens qui pensent autrement... Alors qu'ils ne le sont pas, ils sont juste différents, mais ça reste des personnes comme toi avec un coeur et une âme. 

        Oui, mais... Il n'est jamais trop tard pour apprendre comme on dit ^^

         

      • Lundi 18 Juin à 14:43

        Et puis à quoi ça sert de vivre si t'essaies même pas d'être heureuxe? Enfin, je comprends le point de vue sécurité. C'est la raison pour laquelle je suis pas out officiellement, en fait j'ai vraiment peur qu'il m'arrive quelque chose d'extrême ;w; [passeque les gens sont méchaaaants]

        Ui ._. en tous cas la vie serait bien monotone si tout le monde était pareil. Ce serait affreux.
        C'est les aspérités qui font l'intérêt d'un chemin, c'est naze d'être dessus s'il est tout plat. C'est comme si les cailloux insultaient les montagnes, mais personne n'escalade un caillou. Alors que les montagnes... c:
        Pourtant les montagnes sont faites de cailloux! Je sais pas où je vais avec cette comparaison ._.

        C'est sûr u.u après y'aura toujours des personnes qui ne voudront pas apprendre j'ai l'impression.

    4
    Mercredi 13 Juin à 11:15

    J'ai plusieurs fois eu l'occasion de lire des articles sur les règles sur Eklablog, mais jamais de ce point de vue. (Plus de type "les règles c'est chiant" -et, oui, ça l'est-)

    Pourtant, sur Internet en général, j'ai plusieurs fois vu de courts textes concernant l'aspect des règles que tu abordes (à savoir "règles=femmes"). Autant te dire que ça ne t'aurait pas plu : en effet, ça m'a un peu fait penser aux féministes de twitter, dans la mesure où les message dénonçant cette vision des règles étaient plutôt maladroits et décrédibilisaient un peu (beaucoup) la cause. Je te laisse imaginer le déferlement d'incompréhension/haine/moqueries dans les commentaires, le tout relayé par des gens assez connus ...

    C'est difficile de faire changer les mentalités à ce propos aujourd'hui. A vrai dire, je pense qu'une partie des générations actuelles n'est pas prête (et n'a pas envie d'être prête) à changer sa vision des choses.

      • Mercredi 13 Juin à 12:31

        Ah bon? '^' curieux... j'aurais cru que plus de points de vue seraient abordés. (oui oui les règles c'est chiant, mais tout le monde le sait, nan? '^')

        Et puis Twitter, c'est vraiment la jungle. J'ai l'impression que c'est le réseau social sur lequel il y a le moins de limites et le plus de gens qui se croient tout-permis.
        Après, je ne vais quasiment jamais sur Twitter, alors je ne peux pas trop répondre à ce point de ton commentaire... Après, j'imagine que c'est le genre de posts qu'on peut lire partout et qui relient les règles à la féminité comme si c'en était le socle obligatoire. Et effectivement, ce genre de propos me donne des sueurs froides.

        Pas mal de gens ne sont pas prêt.e.s et ne "veulent pas" (bah oui c'est bien connu la force de la volonté a le pouvoir de... oh de rien en fait laissez tomber ^^). Mais pour ma part je vois plein de signes encourageants- j'ai rencontré plus de personnes ignorantes ou qui prenaient ça pour un truc compliqué, que de gens qui fermement, ne voulaient pas en entendre parler. Ou encore le fait que d'après mon expérience, souvent, les gens qui ne veulent pas ne sont pas de ma génération (mais ça doit aussi dépendre de l'éducation etc. donc au final je pense que l'âge ne veut rien dire).

    5
    Lundi 18 Juin à 18:17

    Waaa, cet article a généré plein de commentaires (que j'ai seulement survolés, hélas, parce que ça me prendrait trop de temps de tout lire ^^') 

    Bref, je vais répéter un truc déjà dit, mais, NON,  les règles ne définissent pas une femme u.u 

    Perso, la semaine précédant mes règles, je suis dans un état émotionnel désastreux ; certes, mes émotions sont déjà un peu n'importe nawak de base, mais en période "juste avant ragnagnas", c'est pire... le pire (répétition lolilol), c'est que je fais pas le lien tout de suite, et quand la semaine qui suit, je les ai, j'ai juste envie de me frapper le front en me disant "Aaaahhh, mais voilà pourquoi j'étais au fond du trou" xD

    Il est intéressant (façon de parler) de voir à quel point il y a un tabou autour des règles, et ce depuis un sacré bail... J'ai lu un bouquin sur ce sujet en décembre dernier, c'est "Ceci est mon sang - histoire des règles, de celles qui les ont* et de ceux qui les font" d'Elise Thiébaut, si je me trompe pas, et c'était vraiment instructif '^' Il est question en vrac de science, de culture, d'histoire, de partriarcat, de féminisme, un peu d'écologie... il faudrait vraiment que je le relise, parce qu'il n'est plus trop frais dans ma tête, mais on y apprend plein de choses ! (genre, notre sang des règles contient des cellules souches hyper résistantes... va savoir pourquoi ce détail m'est resté à l'esprit x)) 

    Les toilettes sans poubelle (j'ai failli écrire "poubelles sans toilettes" T-T), c'est tellement chiant... Et le coup de devoir garder sa serviette sur soi, ça m'est déjà arrivé aussi... On se sent honteux ;n; 

     

    *"Celles"... pas vraiment du coup --'

      • Lundi 18 Juin à 21:17

        Haha! Toi aussi, pars en débat avec Chiki xD

        En fait, les deux évènements ne sont pas exactement ce que l'on pourrait appeler "liés" u.u

        Haha, bienvenue au club des gens qui ont des émotions de compagnie x) (on ne les contrôle pas, elles fontce qu'elles veulent, au secours!)
        C'est vrai que quand finalement les règles arrivent, ça semble assez évident "mais oui c'est clair! C'est la congolexicomatisation des lois du marché le SPM u.u"

        Oh, à part la cisnormativitey (de l'enfer verdoyant) il a l'air intéressant! Faudrait que j'y jette un oeil. Je me demande s'il est à la BU. Il doit pas y être ._. anyway
        Ca me donnera un prétexte pour aller voir à la médiathèque [oh non des papiers à faire x_x est-ce que la personne de la médiathèque sera assez amicale pour me donner la carte à mon nom? ... oh non]
        (Parce que ça veut dire que nos règles sont Wolverine, voilà pourquoi/PAN/). En tout cas, le livre a l'air vraiment super cool.

        Tu sais en vrai les poubelles sans toilettes, ça existe aussi. *air sérieux*
        Oui, tellement TwT t'as l'impression que c'est marqué sur ton front et d'être un.e horrible sale xD alors que non y'avait qu'à avoir une poubelle dans tes toilettes/ta SBD et ainsi personne n'est embêté de devoir exposer ses règles au visage de san prochain.e o/

      • Mardi 19 Juin à 18:09

        Yé, je suis pas seule avec mes émotions lamineuses x) La conglexicomatisation des lois du marché xD 

        Tu me diras ton avis si tu réussis à te le procurer et le lire, hein ? °w° Oh non, le stress des paperasseries :/ Je t'envoie du courage ♥ Ah oui, ça existerait donc ? :O *air béat en mode poisson rouge* Les poubelles devraient être rendues obligatoires dans les toilettes/SDB... Voilà. ;-; 

      • Mardi 19 Juin à 18:10

        Mon message est très allégé, force est de constater...

      • Mercredi 20 Juin à 01:17

        Effectivement. C'était rapide. ^^

        Je connaissais pas le mot "lamineuse" ^^ vous savez le sport ça rejoint la nucléarité

        Promise u.u
        Ui D: merci pour ce courage, c'est gentil.

        Ouais! Et puis zut ça coûte rien de mettre une petite poubelle et ça soulagerait tellement de personnes!! Ce serait si cool ;w;

      • Mercredi 20 Juin à 12:06

        Très... x)  Oh, eh bien je t'ai appris un nouveau mot ! :D De rien. ^o^ Tellement...

    6
    Jeudi 28 Juin à 18:21

    Bonjour,

    Moi perso je suis content de pas avoir mes règles pour commencer lmao. Ensuite je savais pas que les non-femmes peuvent avoir des règles. Mais alors qu'est-ce qui les définit en tant que femme ou non ? Ensuite juste un truc j'ai toujours cru que t'étais une fille moi ? :confused:

    EDIT : Au fait, ton nouveau thème il m’agresse un peu visuellement, moi je préfère les thèmes sombres. D'ailleurs ça fait longtemps que je ne passe plus trop ici du coup je ne suis plus trop au courant de ce qui se passe. Est-ce que tu continues l'histoire de la fille qui survit dans une apocalypse zombie ?

      • Vendredi 29 Juin à 17:10

        HEY (un Ber sauvage apparaît!!)

        Heh, je t'envie ^^
        Ben, il suffit d'avoir un utérus & des ovaires fonctionnels, ce qui n'arrive pas qu'aux femmes.
        Donc, ce qui définit une femme, c'est son ressenti d'être une femme -comme avec n'importe quel autre genre (donc non, le genre n'est pas relié à l'apparence de tes organes génitaux externes).

        Après, je te fais un petit topo rapide: quand j'ai commencé Ekla, et comme toute ma vie auparavant, je pensais être une fille parce que c'était ce qu'on m'avait dit (que j'étais une fille) donc je me genrais et me "percevais" (plus ou moins, c'est discutable) en tant que telle. Or, il se trouve qu'il y a quelques temps (deux ans au mois près) je me suis penché sur la question, et j'en ai ressorti qu'en fait, je n'étais pas une femme, mais plus un homme.

        Réponse à l'EDIT: pour ma part, je me suis entiché des thèmes clairs récemment .-. du coup je suis désolé pour tes yeux ._.
        Je fais un come back après une pause de plus de six mois, donc j'avais plus ou moins tout laissé en plan. Donc c'est en stand-by, un peu comme ... tout le reste '^'

    7
    Samedi 17 Novembre à 22:47

    J'ai pas tout bien capté au début mais : trop fort !!! cool

    Moi , je suis probablement mi femme , mi homme : j'ai mes règles hyper rarement ... Surement , je devais être un gars et au dernier moment , ça s'est pas fait ... Ou je suis foutue bizarre  ! Mais je trouve plus fun la première explication , à mon avis c'est ça , au début je me suis dit " tiens ça a l'air sympa un kiki, je vais prendre ça oui "  , après : "Oe non , allez soyons fou , essayons le minou" ... ^^

    Et oe , genre  6 mois , voir un an peuvent passer sans que je sois emmerdée avec ce truc là ! intello

    Véridique !!! A chaque fois , je les oublie et un beau jour : "SURPRISE !!!" 

     

    -------------------

     

    Ah au fait : c'est quoi "iels" ? C'est pas quand on veut pas cantonner les personnes à une genre ? Donc on dit pas elle ou il mais iel ?

    Et t'es une fille physiquement , mais tu te sens un mec dedans ? 

    Si mes questions sont trop déplacées , autorisation d'envoyer ch*er , mais pas violemment ^^

    Pas facile de suivre mais j'ai compris ça en tout cas !

     

    Bon , ben , bonne règles !!! he

    A bientôt !

     

     

     

     

     

     

      • Samedi 17 Novembre à 23:30

        Merci ^^

        Une aménorrhée (une absence de règle en gros) peut être due à pas mal de facteurs, après c'est vrai que tu les as vraiment pas souvent... je suppose que personne n'a d'explication, ce serait trop beau évidemment ^^
        Mais j'aime bien ta théorie, je la trouve pas mal x) au dernier moment paf! "mais on avait tout mis les hormones et tout -tutut, c'est moi qui dis"

        __

        Iels est un pronom neutre et/ou non-genré (ça dépend des interprétations). Comme ille, il est le fruit d'un combo entre il et elle, et sert effectivement dans les situations où
        -tu ne souhaites pas genrer la personne (ou les personnes) dont tu parles
        -la personne préfère que l'on emploie ce pronom pour parler d'elle

        Personnellement, je préfère Iel à Ille parce que je trouve que la différence de prononciation s'entend mieux. Un certain nombre de pronoms ni féminins ni masculins ont été proposés à travers Internet, et il me semble de plus que Iels est celui qui est le plus utilisé. Après j'ai toujours des vieux réflexes de "masculin neutre" ^^

        Je suis effectivement un gars trans, ce qui veut dire que je suis un gars, mais que j'ai été assigné fille (en gros j'ai mes règes, déduis-en ce que tu veux ^^). Je n'aime pas que l'on dise que je suis "une fille physiquement" parce que mon corps est le mien, celui d'un mec, donc je ne peux pas avoir un "corps de fille" ou un "physique de fille". Pour qualifier la nature de mon corps ou de mes caractéristiques sexuelles, j'évite en général d'employer le terme "femelle" qui pourtant en France métropolitaine semble une alternative intéressante, tout simplement parce que ce terme est hyper genré féminin au Québec, et son équivalent anglais "female" est aussi très genré féminin. Du coup bah quand j'ai envie de parler de mon corps, j'appelle mes organes et les phénomènes qui y sont reliés par leur nom ^^ ça peut sembler un peu cru pour certaines personnes mais je n'ai pas d'alternative qui me semble préférable :I

        En général, les questions de ce type sont plutôt "innocentes" dans le sens où elles ne sont pas posées avec une intention de blesser ou de m'importuner mais plus dans un but de compréhension. Certaines personnes peuvent mal prendre qu'on les leur pose (parce que ça arrive souvent '-'), et la maladresse des formules peut également mener à être éconduit-e un peu fortement :I

        Après je sais que je ne suis pas toujours très clair, donc si tu as besoin d'éclaircissements, il me semble normal d'essayer de te les donner ^^'

        Eh... bonne absence de règles xD

    8
    Dimanche 18 Novembre à 11:41

     J'en avais entendu parler (dans une série américaine, the détour je crois) mais j'avais encore jamais rencontré quelqu'un qui utilisait ce pronom ! Ca surprend , je pensais que c'était genre un délire de réalisateur même si c'est plein de bon sens quand on y pense ^^ 

    Dans la série , c'était le "iel" qui était utilisé aussi oui ...

    Le mot "physiquement" , c'est le premier truc qui m'est venu pour que ma question soit compréhensible, je me doutais bien un peu que c'était maladroit (-_-)" Désolée !

    Arf , ça doit pas être simple à vivre , même si on se fout du regard des gens , la société considère plus que c'est une bizarrerie ou un problème psy' , ça doit être bien chi*ant à vivre ça . On s'interroge pas de savoir si il se passe pas un truc au moment du développement du foetus , alors même qu'il peut arriver qu'une personne naisse avec les deux sexes ( et on ne leur laisse même pas l'opportunité de dire qui ils sont , c'est les parents qui décident , sympa ça aussi , 50% de chances de se planter , comme si on pouvait décider "on va l'élever comme un fille , abracadabra , ce sera une fille ) . Le parallèle est surement bizarre mais je trouve que ça démontre bien que on sait juste pas bien ce qui se passe , à un moment du développement , ça se pourrait bien que ça merde des fois et on s'interroge pas de où ça peut venir ( la nature est bien faite bla bla bla et les gens qui savent mieux que les autres , même qui on est ) . Ca changerai pas grand chose de le savoir , mais pour le changement des mentalités , ça serait quand même pas mal !

    Lol , ça surprend , tu parles de règles et tu conjugues au masculin ^^ 

    Bonne journée !!!

     

      • Dimanche 18 Novembre à 16:24

        C'est juste que souvent, personne n'a envie de changer ses habitudes. On est tellement habitué-es à utiliser telle ou telle forme de langage qu'on en vient presque à penser que c'est inné, donc on n'imagine pas qu'on peut changer ça. Après tout on parle depuis qu'on est enfants ^^

        Mais je suis content qu'il apparaisse dans des séries :)

        Ca arrive ^^ parfois des gens insistent quand je leur dis ça en utilisant plein de formulations différentes sur le thème du "corps de femme" du coup comme je peux pas faire faire un flip à la table, je suis obligé de patiemment toutes les réfuter... c'est long des fois xD

        Ben, le truc c'est qu'on a beau dire qu'on se fout du regard des gens, il compte et nous influence, et c'est compliqué de s'affranchir de l'idée (fausse) que si on sort de la norme on va nécessairement se faire exclure du groupe et qu'il faut donc à tout prix faire comme la majorité.
        On m'a déjà dit que c'était un cas de dissonance cognitive, je ne suis pas certain de ce que la personne entendait par là mais je suis sûr que ça n'a aucun rapport avec la transidentité '-' comme avec tout un tas d'autres trucs que des gens peuvent ranger dans la case "dissonnance cognitive".
        A mon avis, le genre étant un construit social (puisque ce qui est associé aux différents genres ainsi que le nombre de genres reconnus et les rôles de genre changent littéralement entre les cultures et les sociétés) auquel on accorde une importance trop élevée, l'origine de la transidentité n'est surtout pas à chercher dans le développement embryonnaire, mais dans la construction de la personne au cours de sa vie extra-utérine. Mais ça ne veut pas dire qu'il faut chercher à influencer son enfant dans x ou y direction puisqu'en fait on ne contrôle pas forcément les conséquences de nos actes et les influences qu'on a sur les gens. Par exemple, j'ai dans l'idée que si mes parents n'étaient pas si têtus dans leur idée de me convaincre que je suis une femme, j'aurais une identité moins radicalement masculine ^^ mais ça prouve rien pour personne, c'est juste une hypothèse sur moi-même...
        Après au cours du développement embryonnaire, c'est effectivement là qu'on va trouver le développement des organes génitaux. Je vois que tu abordes la problématique des mutilations sur des bébés intersexes, en fait c'est encore plus glauque que "c'est les parents qui choisissent", bien souvent des ambiguités ou atypies dans les organes génitaux n'ont strictement aucune influence sur la santé de la personne, donc les médecins vont faire pression sur les parents pour qu'iels fassent opérer leur bébé ou leur enfant, ça peut être en leur disant que l'enfant sera malheureuxe et/ou rejeté-e si son sexe ne ressemble pas à celui des autres, voire en menaçant de dénoncer le refus des parents de faire opérer l'enfant comme un cas de maltraitance, ce qui mènera à ce qu'iels se fassent retirer la garde de leur enfant...

        Personnellement, cela me ferait vraiment peur que l'on découvre d'où vient la transidentité parce que cela permettrait d'établir un critère pour savoir qui est trans et qui ne l'est pas, on serait alors diagnostiqué-es et les personnes ne remplissant pas le "critère trans" pourraient être rejetées comme n'étant pas "vraiment trans", ce qui serait horrible. Je pense sincèrement que c'est le genre de chose que je ne veux pas qu'on découvre, parce qu'au final l'acceptation des personnes différentes (donc pas seulement des personnes trans) relève surtout du fait de sortir de son nombril et d'accepter que ses standards ne s'appliquent pas à tout le monde, et aussi de faire passer le respect pour l'autre avant la domination qu'on a envie d'avoir sur ellui; et pas d'un critère scientifique sacro-saint qui permet de ranger les gens dans des petites cases. (je suis parti dans une réflexion '-')

        Je comprends que ce soit inhabituel ^^ souvent d'ailleurs j'ai pas l'occasion de parler menstrues parce que ça implique que j'explique aux gens que je suis trans donc ça devient très vite malaisant xD

        Merci, une bonne journée à toi aussi :3

    9
    Dimanche 18 Novembre à 23:24

    Si tu veux voir l'épisode , j'ai cherché vite fait , c'est The détour , saison 3 , épisode 2: la théorie des genres ( j'aime bien cette série , une famille déjantée ,  bon , je suis pas un public difficile faut dire) .

    ------

    Je dois avouer que comprend pas bien non plus  (-_-)" Mais bon , c'est normal , tu as un rapport avec ton corps qui est différent de ce que je peux vivre par exemple ( lol quand tu me dis que tu parles de ton corps en utilisant le nom des organes , je savais même pas que c'était possible , en fait j'arrive même pas à imaginer ce que ça peut donner) . Ceci dit , c'est ton corps , je ne vois pas pourquoi d'autres tiennent absolument à te proposer des "alternatives " qu'ils jugent (probablement) plus approprié ou politiquement correct . Tout simplement , je pense que si on est pas trans , on peut pas comprendre vraiment comment un trans vit avec son corps - donc bon , vaut mieux écouter et essayer de piger que de chercher à imposer des trucs con*ement ...

    ------

    Lol , je suis allée voir sur wiki ce que ça voulait dire , j'ai pas bien tout pigé mais j'ai du mal à voir le rapport aussi ( sur wiki , si on ne veut pas boire lors d'une soirée et qu'on boit 10 vodka , c'est une dissonance cognitive par exemple , j'ai pas tout lu mais je vois pas bien le rapport ... D'ailleurs le terme de cognitif me semble complètement inapproprié dans leurs exemples .

    -------

    Malheureusement , je sais bien que l'opération des enfants hermaphrodites existent , mais je pensais que ça venait des parents , pas que c'était les médecins qui faisaient pression ! Pff , c'est minable ...  Merde , en plus c'est des cas rares ,ça serait pas bien difficile de créer un genre de statut "sexe : encore inconnu" ( pour les déclarations à la mairie par exemple  ) pour permettre à l'enfant de grandir tel qu'il est , se sentir accepté et aimé tel qu'il est , jusqu'à ce qu'il soit en âge d'exprimer son ressenti à lui  (d'autant que quand ils sont petits , c'est clairement  impossible qu'il y ait un mal-être pour ça , ils sont occupés à bien d'autres choses - même si mon petit loulou s'amuse bien à faire son Kirikou : il court tout nu en tirant sur son kiki et ça le fait bien marrer , après la douche on s'y met à deux pour le rattraper qu'il choppe pas froid ^^ )

    -----------

    Je me suis mal exprimée , parce que il existe pas de mots pour ça ...( je précise que je connais pas de trans , j'en sais pas plus que les autres ! ) . Mais ça me choque que l'on veuille absolument pas réfléchir à ce qu'il se passe au niveau du développement intra-utérin , je parlais pas juste du corps : on sait comment le corps se développe , mais l'esprit tout ça , pas du tout ! On sait pas ! Dans l'idée générale , c'est psychologique , environnemental etc ... Et peut-être que ça l'est par fois oui , ! Mais va savoir si une fois que le chromosome a été "décidé" , bah , boulette , c'était pas le bon et c'est l'esprit féminin ou masculin qui se retrouve dans le mauvais corps par exemple ? Comme je disais , je connais pas de trans , mais j'ai lu quelques témoignages de personnes qui expliquaient qu'elles avaient ressenti un décalage vraiment très jeune ( difficile de croire dans ces conditions que ce soit environnemental ) . Après tout, j'en sais rien mais que l'on ne veuille même pas envisager que "bah peut-être qu'il sa passe vraiment un truc", ça me dérange .

    Je sais pas , je me dis que tant que l'on acceptera pas l'idée que on sait pas bien au final , y aura toujours un catalogage de "c'est bizarre" , "ils sont pas normaux" , "c'est psychologique " , il y aura plus de rejet et stigmatisation . Et que justement si on continue de décider que ça ne peut être que psychologique , c'est là qu'on va commencer à réfléchir à contre-sens , et à se dire :"mais comment on doit faire pour que son enfant soit pas trans?" . Pour moi ça revient à penser : "mais qu'est ce que je dois faire pour que mon enfant soit pas homo ?" par exemple ! 

     

    Petite anecdote hors sujet , en 2018 , si on offre une petite gazinière à son petit garçon (une bien virile ,   rouge et noir ) , qui adore faire à manger à ces peluches , bah on reçoit encore des regards bizarres et de toute l'assemblée en plus -on risque de lui transmettre le virus du gay ou un truc comme ça - purée , c'est quand même déprimant , non seulement tous les enfants imitent ce qu'ils voient faire à la maison , les gestes du quotidien , mais en plus , un mec ça a pas besoin de savoir se faire à manger peut-être ?   Les mentalités changent , p*tain mais bien trop doucement (-_-)""" 

     

    Pour revenir à nos moutons , ça se fera jamais , mais si on admettait tout simplement que c'est entièrement possible que la nature merdouille , qu'elle attribue mal un chromosome , que ça peut arriver , bah enfin on arrêterait de penser que c'est juste un genre de caprice et qu'il est tout à fait possible que des personnes soit coincé dans "le mauvais" corps ("allo , je vous dit que y a eu un pépin merd** ^^ )

    Tu vas surement penser que je vais chercher bien loin et tu auras surement raison , mais au départ du développement de la vie sur Terre , il y avait juste des cellules asexuées qui se divisaient , ça fait partie de notre héritage (très très lointain) . D'ailleurs , la première forme de l'embryon , c'est aussi une cellule qui se duplique elle-même  . Pourquoi ce serait interdit de concevoir que la formation de l'esprit dans un corps sexué , ça n'a pas était inné et que donc , il peut y avoir des boulettes .

    Mais bon , au final , j'en sais rien (-_-)" J'espère que j'ai pas dit trop de conneries , si j'ai dit un truc qui t'a blessé ou vexé , je m'en excuse d'avance !

     

    Désolée , je t'ai laissé un gros pavé . 

    A bientôt !

     

     

      • Lundi 19 Novembre à 19:10

        Owi, de la lecture c:

        Ok, je note ^^
        ___
        Ouais, surtout que tout le monde a un rapport différent à son corps je pense ._. il doit y avoir des mecs cis qui aiment moins leur corps que ce que j'aime le mien ^^ (ben j'appelle les trucs par leur nom xD je parle de règles, d'utérus, de vulve et de pénis là où les gens nomment ça autrement par pudeur, et souvent en utilisant des nominations genrées... ^^). Cela dit, en fait, c'est surtout l'maalgame vulve = corps de femme qui me gêne. J'ai rien contre le fait de pas parler de sexe ouvertement et je comprends qu'il y a des personnes que cela gêne... mais en même temps, c'est comme si je disais à mon père (qui est cis) qu'il a un corps de femme parce que j'ai envie d'avoir deux mamans, ça n'a aucun sens et c'est d'un égoïsme crasseux xD
        Et puis même quand les gens comprennent pas, je vois pas ce qui les empêche de me respecter... c'est pas non plus comme si je demandais un truc insurmontable '-'
        ___
        Je sais pas exactement ce que ça désigne dans l'imaginaire collectif en plus, mais l'expression me suggère un problème dans l'acquisition des connaissances donc ça n'a aucun putain de rapport... je suis dans la confusion xD personne ne sait ce que c'est une dissonance cognitive en fait ... x)
        ___
        Ben les parents ont pas forcément envie de faire opérer un nourisson, faut s'imaginer que même si souvent oui ce sont les parents qui décident de faire opérer leur enfant (j'imagine que tous ne sont pas mis sous pression par le corps doctoral), c'est souvent suite à une mauvaise information sur le fait que ça met leur enfant en danger, ou que c'est pas un truc lourd alors que si, etc... Je suis pas expert en la matière, mais j'ai lu pas mal de trucs donc je peux en parler un peu et certains témoignages sont terrifiants >_<
        Et non, ce serait pas difficile de créer un statut "Inconnu" ou "Neutre" à côté de la mention sur la CNI... Mais bon, les gens qui font la loi ne veulent pas qu'on respecte les gens manifestement :x
        Après comment veux-tu savoir ce qu'il se passe dans l'esprit ou dans l'âme (en admettant qu'il y ait une substance de ce type qui ne soit pas dépendante du développement de notre corps et qu'elle soit présente durant la vie embryonnaire), on n'a strictement aucune espèce d'idée de ce qu'il peut se passer, c'est exact. Cela dit, je ne crois pas que cela suffise à rejeter l'hypothèse sociale. Comme le genre est social, ça m'étonnerait qu'il puisse être inné, puisque les conventions de politesse par exemple, on ne naît pas avec, ni la langue avec laquelle on parle, ni les centres d'intérêt qu'on aura plus tard, etc... et faut pas croire, très jeunes les enfants sont sous l'influence de l'environnement dans lequel ils vivent, et c'est normal. Les enfants font avec les catégories que leur donnent les adultes autour d'eux, un de mes profs nous expliquait qu'un enfant de 5 ans (donc très jeune) avait demandé à sa femme pourquoi elle n'avait pas d'enfants, comme si pour une femme il était vital d'en avoir. Pourtant, on ne peut pas dire que cet enfant soit né avec l'idée dans la tête que femme = enfants... Du coup, le "difficile de croire dans ces conditions que ce soit environnemental" ne passe pas. Des tonnes d'études montrent que les bébés sont influencés dès très jeunes par leur environnement: à quelques heures, ils reconnaissent les visages humains, et c'est seulement vers 2 ans que nous sommes tout à fait orientés vers la langue de notre milieu et que nous éliminons toutes les différences phonétiques non pertinentes dans la pratique de cette langue. Les enfants sont très influençables, c'est parce qu'iels sont encore en train de se construire, et c'est normal. Sauf qu'un enfant, même petit, qui sait que quelque chose ne va pas dans la façon dont on le considère, moi ce que j'en dis c'est qu'iel a des gonades en acier!!
        Un autre truc qui me gêne dans tes propos et qui revient régulièrement, c'est le thème du bon corps/mauvais corps. Je ne suis pas "né dans le mauvais corps", c'est trop facile de dire ça -plus facile que d'accepter que le sexe et le genre ne sont pas nécessairement liés. Dire à une personne trans qu'elle n'a pas le bon corps, si tu m'en crois, c'est le meilleur moyen de la rendre dysphorique (et personne ne veut ça): ça lui rappelle que le monde a décidé qu'elle devait être quelqu'un d'autre, et que bon elle est pas normale quoi. Y'a pas un schéma naturel qui veut que homme=pénis et femme=vagin (vu que c'est una assignation faite par des gens donc sociale) et que toutes les exceptions sont des anomalies, pire: des erreurs.
        Je ne suis pas une erreur. Les personnes trans ne sont pas des erreurs. Nous ne sommes pas né-es dans les mauvais corps, s'il y a une erreur liée aux personnes trans, c'est la façon dont la société les considère :/
        D'ailleurs, ma théorie sur le fait que certaines personnes soient cis et d'autres trans est la suivante: personne ne serait cis ou trans si on arrêtait une bonne fois pour toute de rendre la différence entre les genres hyper importante, de considérer que le genre est un truc hyper important, que savoir ce qu'il y a dans le slip des autres est hyper important, et que le genre et le sexe sont nécessairement liés (sauf erreur du coup ...), et qu'on arrêtait de coller des étiquettes potentiellement nocives à des bébés qui n'ont rien demandé... Je suis désolé si j'ai l'air incendiaire, mais j'apprécie moyennement qu'on me qualifie d'erreur ._. (je suis pas un bug dans ma matrice, laissez moi >_<)
        Alors non, on ne sait pas, mais ça m'étonnerait que le genre soit inné (parce que même petits les enfants s'inscrivent déjà dans le contexte où iels grandissent et se construisent, et sont donc influencés par ce contexte), et encore une fois, si des personnes peuvent se demander comme faire pour que leur enfant ne soient pas trans, je peux te garantir qu'elles n'ont pas eu besoin qu'on leur dise que c'était psychologique pour commencer (tu verrais ma mère...). Je suis convaincu personne n'a besoin de se voir exposer des hypothèses sur un phénomène pour chercher comment le réprimer s'il est considéré comme indésirable... Même si ces hypothèses peuvent aider la répression, on est bien d'accord :x
        ___
        Mais c'est le sexisme blatant ça ma bonne dame xD c'est très mode en ce moment *se prend une porte* non plus sérieusement, les stéréotypes de genre ont la vie dure, pas vrai? C'est déprimant :(
        ___
        Après, je vais me répéter, mais j'insiste, parce que c'est important: c'est pas parce que les personnes trans sont considérées comme une minorité qu'elles sont des erreurs. Bon, je vais rajouter un truc histoire que ce soit intéressant: le fait de considérer la transidentité comme une "erreur de parcours", ou un chromosome mal attribué cautionne l'idée que la transidentité est une anomalie à corriger et qui surtout est correctible... Alors que non >_< les thérapies de conversion sont des trucs horribles, aliénants et destructeurs et personne n'en veut :[ pourtant, le thème de l'erreur est ce qui leur donne une raison d'exister. Même si je ne doute pas de tes intentions amicales, c'est hyper blessant, et outre le fait que je ne sois pas vraiment d'accord (je crois que tu as pu le remarquer ^^), c'est assez violent en fait... du coup si ce propos pouvait être évacué, tu m'en verrais ravi :)
        En plus, si la formation de l'esprit dans un corps sexué n'est pas innée, je vois pas ce qui permet de lier un sexe à un genre de façon appropriée et donc de déterminer lequel est "le bon" et lequel est une "erreur" (oui, ça m'a marqué ^^)

        J'aime les pavés. Je suis pavéiculteur depuis 1985 ^^
        Au plaisir ^^

    10
    Lundi 19 Novembre à 21:19

    Bah je suis désolée si je t'ai blessé , ou même que mes propos puissent sous-entendre que j'ai pensé à des "erreurs" , pour le coup , vraiment pas ! J'imagine que ça vient du vocabulaire en lui-même , je n'ai pas su trouver les mots adaptés ... 

    Je suis désolée en tout cas , le but était clairement pas d'être agressive ou provoquer une sensation de violence , de quelque nature qu'elle soit , involontaire ou non . On ferait mieux de se taire parfois , ou quelque chose comme ça (-_-)"

    Idem !

    Edit : Ah , et surtout , c'est important pour moi de préciser : sous entendre que peut-être , il se passe quelque chose qu'on comprends pas bien , ça n'a jamais voulu dire (dans mon esprit en tout cas) que la personne est une "erreur" . Ma fille est autiste  ... Comme pour pas mal de choses , on sait pas trop bien de où ça vient ou ce qui se passe à un moment ... Jamais j'ai considéré qu'elle avait un problème , encore moins qu'elle était une erreur , elle a des aptitudes hors du commun ( notamment , ça fera cliché mais tant pis , elle joue du piano à l'oreille , un truc de fou , personne dans la famille ne fait de musique ) , quand je vois ses centres d'intérêt , comparé aux jeunes de son âge , je suis plus que fière , je la changerais pour rien au monde . Elle suit une scolarité normale , ses résultats sont bien au-dessus de ceux des autres , jamais elle ne se mettra à harceler ou faire du mal à quelqu'un d'autre , c'est une fille profondément gentille , ça aussi c'est une grande source de fierté . Elle est elle et elle le dit clairement , elle se sent très bien comme elle est , elle aime sa vie pour reprendre ses propres mots ( et c'est bien tout ce qui m'importe). Ma fille , c'est vraiment une perle , ça je t'assure ! J'ai jamais pensé qu'il fallait la changer ! Et j'ai failli en bouffer du monde , qui l'aurait voulu plus si ou moins ça !

    Enfin bref , j'arrête de revenir sur un sujet qui pourrait te blesser mais c'était important pour moi de préciser que si tu as ressenti une connotation de ce genre dans mes propos , c'était vraiment pas ce que je pensais au moment où je les ai écris . Donc , encore une fois , désolée , ça me trotte dans la tête depuis toute à l'heure !

    Sur ce , j'arrête de t'embêter (sur ton blog en plus)

    J'espère qu'on aura l'occasion de voir d'autres de tes dessins un de ces jours !

     

    Bonne continuation !

     

     

     

      • Mardi 20 Novembre à 00:20

        Ah oui, tant que j'ai un truc à dire, je réponds... Je suis super énervant ^^

        Je pense aussi qu'il y a eu un problème de vocabulaire, c'est le champ lexical du "mal goupillé" qui m'a fait interpréter ton propos de cette façon: on retrouve dans ton commentaire précédent les termes d'erreur, de mauvais/pas bon corps, de mauvaise attribution... du coup voilà ceci explique cela ^^

        Après, je peux vraiment voir à ce que tu écris que c'était pas volontaire du tout et je dirais pas que c'est pas grave, mais je cherche vraiment très fort un truc gentil à dire.. parce que bon, ben maintenant, c'est dit quoi ^^

        ___

        Pour l'Edit: ah, du coup je comprends ce qui te fait dire ça :I

        Par contre tu ne m'embêtes pas du tout ^^ au contraire, c'est un plaisir!
        .. c'est gentil >w< merci! (quand j'en aurai des bien ^^)

        Merci, à toi aussi!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :