• Une idée sur l'altruisme?

    Bonjour bonjour o/

    Voilà un moment que je me tâte sur un truc qui me reste dans la tête. En fait, c'est un raisonnement lu dans un bouquin mais je suis plus sûr duquel donc, dans le doute... (si ça vous dit quelque chose ne vous gênez pas).

    Voilà la thèse, en gros: "Quand je fais une bonne action pour un inconnu, à priori, ça semble désintéressé. Mais quand je fais cette bonne action, je vois l'autre en face de moi heureux et reconnaissant, et cela me fait plaisir et rehausse mon estime de moi-même: puisque je rends les autres heureux, je suis quelqu'un de bien. Donc, et si je n'accomplissais ces bonnes actions que pour que les autres me soient reconnaissants, pour gonfler mon ego? Et si chaque action altruiste, désintéressée, était en faite totalement intéressée et qu'en agissant pour le bien d'autrui on agissait en fait totalement égoïstement?"

    Qu'est-ce que vous en pensez? Pour ma part, j'hésite au format sous lequel exposer mes réflexions, donc pour le moment, je ne mettrai rien. :I
    Mais ça me trotte dans la tête depuis un moment, donc je voudrais bien essayer d'en parler un peu avec vous.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Septembre 2016 à 22:03
    Tu rends service au gens point barre :')
    Dans ma "vision du monde " ( d'ado en pleine crise ) , je pense que tu peux faire ce que tu veux tant que cela n'entrave pas le bonheur d'autrui .donc pour moi , tu peux être égoïste, tant que tu ne gènes personne.
    Et puis s'en vouloir pour avoir rendu un service ? >.>
    2
    Mercredi 28 Septembre 2016 à 23:30
    Je pense que ça dépend des personnes, c'est tout. Il y en a qui le font vraiment par altruisme, et d'autres qui on besoin de gonfler leur égo… Mais est-ce que c'est vraiment mauvais ? Parce qu'en fin de compte, on arrive au même résultat : on a aidé quelqu'un et il est heureux maintenant…
    3
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 11:02

    Notez, je n'ai pas dit que c'était mauvais ou que ça gênait, ou que ça entendait qu'il fallait s'en vouloir ^^

    4
    Mardi 4 Octobre 2016 à 11:13

    Ouaaaw je m'étais fait toute une réflexion sur ça en troisième ! *_* Finalement la conclusion c'était: tout ce que tu fais est toujours par pur profit, quelque soit ton geste, tu le fais parce que ça te fait du bien. L'amitié est un compromis où on se lie afin d'acquérir la sympathie de l'autre en échange de la sienne. Même la personne qui sacrifierait sa vie pour une autre, elle évite simplement la place culpabilisante du "survivant". Donc les humains sont fondamentalement égoïstes et intéressés, incapables de faire "le bien pour le bien".

    Maintenant que tu m'y fais penser, j'ai l'impression que tout mon raisonnement est débile ^^ en fait, je pense que c'est parce que notre corps fonctionne comme ça. Il nous récompense. Si une action ne nous fait pas de bien, alors ça ne peut pas être une bonne action. Puisque tout ce qu'on juge "juste et bien", ça nous fait du bien. je sais pas si c'est clair x) Si voir une personne avec le sourire me fait du bien, je sens que c'est bien et je vais laisser ça arriver. Si ça me fait du mal, je sens que c'est mal, et je vais l'empêcher. Je pense que c'est dans ce sens qu'on fonctionne et pas l'inverse.

    Du coup, si on faisait quelque chose qui ne nous fait pas de bien du tout, ça voudrait dire que soit: on fait quelque chose qu'on juge mal, soit on fait quelque chose qui n'a pas de sens. En fait, c'est grâce à la sensation de plaisir qu'offre notre empathie qu'on peut discerner si quelque chose est "bien" ou "mal".

    Donc écouter son coeur et faire quelque chose parce que ça nous fait plaisir, c'est pas égoïste, c'est suivre les indications de notre corps pour rendre le monde meilleur. En fait, les humains sont naturellement faits pour diffuser le bien autour d'eux, donc on peut dire qu'on est fondamentalement altruistes. Personne ne devrait culpabiliser de se sentir bien après une bonne action, ou d'être fier de soi. Ca prouve qu'on est totalement en harmonie avec le reste du monde. Bref je m'emporte xD

    Après, si on était tous des psychopathes, et que faire le bien comme le mal ne nous rendait pas heureux ou triste, j'imagine qu'on serait obligés de réfléchir beaucoup plus pour savoir ce qui est bien ou mal. Et je pense que ce serait compliqué pour les enfants de comprendre la notion de "bien". Et je suppose qu'on se renfermerait sur soi en se disant que les choses sont déjà bien comme elles sont. Et on n'évoluerait pas beaucoup. ^^

    Bon c'est pas très approfondi, mais si ça peut stimuler un peu ton débat... :D

      • Mardi 4 Octobre 2016 à 17:34

        Et pour les personnes dénuées d'empathie, à qui faire le bien pour autrui n'apporte rien? Pourquoi elles le feraient alors?

      • Mardi 4 Octobre 2016 à 21:55

        Chais pas, demande leur xD

        Peut-être que si tu n'avais pas d'empathie mais qu'on t'éduquait, tu pourrais faire le bien par choix ? T'aurais juste pas tes sentiments pour te guider... En fait j'arrive pas à me mettre à la place d'une personne comme ça ><

        Ou alors, donne moi une situation où on peut choisir de faire le bien ou le mal, mais qu'aucun choix ne nous fera plaisir, qu'on sera pas fier de soi ni rien. Et aucun choix ne va nous faire sentir mal, non plus x)

      • Mardi 4 Octobre 2016 à 22:13

        BONJOUR INDIVIDUS DENUES D'EMPATHIE REPONDEZ A MA QUESTION SVPEY

        Je sais pas... faire le bien par principes acquis? Ca doit exister... '^'

        Ben, tu peux... faire un don à un ordre religieux auquel tu n'adhères pas. Ou pas. Voilà '^'

      • Mardi 4 Octobre 2016 à 22:50

        ...ouais. ._. Si on t'avait rien appris sur le respect, ou sur la générosité, tu serais p'tet hyper égoïste malgré l'autosatisfaction et la reconnaissance ? p'tet ça doit entrer en compte dans ta réflexion ;)

        Heuuuu... O_O Non, je donne pas mon argent à ces gens.

        En fait, j'ai vraiment l'impression que je suis (du verbe suivre) aveuglément mes sentiments pour savoir si quelque chose est bien ou mal. Est ce que c'est égoïste, ou au contraire, les égoïstes sont ceux qui enfouissent ces sentiments pour protéger leur propre bonheur ?

        En fait je t'ai dit ce que je pensais des humains et de l'altruisme, mais je crois que je suis extrêmement égoïste donc je sais pas si je suis la bonne personne pour en parler xD

      • Mercredi 5 Octobre 2016 à 07:43

        Ben... les vaches n'ont pas d'éducation pourtant elles protègent leurs petits! #Empathie

        Voilà xD pourtant c'est une bonne action non?

        Je pense que c'est un mélange d'instinct et de principes acquis cela dit... dans le sens où des fois tu sais que tu peux faire quelque chose de "bien" pour un/e autre mais pas pour toi, et que tu souffriras si tu le fais, mais tu fais quand même. Il y a aussi, parfois, des moments où il n'y a aucune solution qui ne te blessera pas... '^'

        Bah ça dépend, l'opposé de l'altruisme est l'égoïsme, ok, mais n'y a-t-il pas un juste milieu? Tout le monde ne peut pas être 100% egoïste OU 100% altruiste :)

      • Mercredi 5 Octobre 2016 à 09:55

        EDIT: Pourquoi y'a que moi qui fait des pavés ?

        J'adore comme les vaches interviennent toujours dans les conversations où on ne s'y attend pas x) En fait ce que je voulais dire, c'est que: si on nous avait pas appris à observer les gens autour de nous, à partager son gouter à l'école ou à se mettre à la place d'un autre et l'accepter malgré sa différence, l'empathie n'aurait pas forcément été assez forte pour nous éduquer d'elle même. En fait tous ces sentiments qui t'obligent à faire une bonne action, tu les as amplifiés grâce aux valeurs qu'on t'a apprises. Donc finalement, on est tous aussi égoïstes quand on cherche la reconnaissance ou fuit la culpabilité, mais peut-être les égoïstes sont ceux qui ont moins de sentiments à l'égard des autres, ou qui les cachent plus facilement. ATTENDS. Je sais plus ce que j'essaie de démontrer xD C'est quoi la question ici ?

        Mais... J'ai pas l'impression que c'est une bonne action. ^^" Je pense que si je leur donne de l'argent, je vais m'en vouloir d'avoir mal utilisé mon argent pour des gens que je ne connais pas au lieu de l'économiser pour quelque chose d'important. Et j'aurais pas de satisfaction parce que j'ai pas l'impression que mon don aurait le moindre effet, puisque j'ai très peu d'argent et que d'autres donneront plus.

        Ton histoire est impossible: si tu me convainquais que c'était une bonne action, alors en moi apparaitraient la culpabilité de ne pas y participer et la satisfaction d'y avoir participé et d'imaginer ces personnes heureuses grâce à mon don. C'est pour ça que j'arrive pas à imaginer faire une bonne action tout en étant en contradiction avec mon instinct. Et que j'arrive pas à imaginer être un psychopathe qui choisit de faire le bien sans ressentir rien du tout.

        Bein justement trouve moi une bonne action qui blesse ! Quand on voit dans les films, la mère qui laisse partir son fils et qui en est déchirée, elle sent au fond d'elle une force immense qui la pousse à le laisser partir, même si elle souffre énormément. Celle qui va l'enfermer et lui mentir pour le garder auprès d'elle aura simplement une souffrance plus grande qui bat sa culpabilité (ou bien sera dans le déni pour oublier qu'elle lui fait du mal et qu'elle agit égoïstement). Et si un personnage arrive sur scène et lui rappelle ce qu'elle fait est mal, ses sentiments vont changer et l'empathie pour son fils va réapparaitre et sera plus forte, donc elle va la suivre et laisser son fils partir. Bref on suit tout le temps nos sentiments puisqu'ils sont directement liés à notre conception du bien et du mal.

        En fait depuis tout à l'heure je dis la meme chose en boucle x') je deviens sénile, je radote ;_;

        Heuuu je suis hyper égoïste parce que me protéger est plus important que protéger les autres, mais j'ai vraiment trop d'empathie, donc j'agis de manière hyper altruiste #vivelesparadoxes Et toi tu te sens quel pourcentage ? ;)

      • Mercredi 5 Octobre 2016 à 20:09

        EDIT: parce que.. attends tu vas être servie :D

        En fait, maintenant plus personne apprend aux gamins que tolérer les autres, partager, et être gentil c'est bien, on leur dit juste que s'ils le font pas ils vont se faire engueuler... :I c'est triste.
        L'empathie est un sentiment, donc inné, et pas une valeur acquise, donc à mon avis c'est comme l'instinct, elle est là, elle te donne des indications, mais tu l'écoutes ou pas. Et en général, les gens suivent leurs propres intérêts plutôt que l'intérêt de leur groupe ou de leur famille. :I

        En fait c'est une bonne action... Enfin, ça me parle pas non plus x) si tu fais un donc à Action contre la Faim, ça te parle plus? :3

        Une bonne action en contradiction avec ton instinct... ça dépend de quel instinct on parle. Quelqu'un qui s'interpose entre son ou sa conjointe et un agresseur de type quelconque, ne suit pas son instinct de survie (#fuite) mais son amour pour sa moitié. Inversement, quelqu'un qui suivra son instinct de survie fuira sans suivre son instinct amoureux. Le tout c'est de trouver une situation où deux instincts, ou un instinct et un sentiment se contredisent :D c'est pas si dur...

        Dans les films, tu sais, c'est pas la réalité hein. Ca a 0.01% de chances d'arriver (et en plus, j'ai jamais vu cette situation dans un film... :I)... Une bonne action qui blesse... attends je cherche xD
        Par exemple, tu sauves un petit animal mignon (un raton-laveur, une girafe, un micro-ondes ou une tente par exemple) mais au bout d'un temps comme c'est un animal sauvage il faut le relâcher dans la nature, mais tu t'y es attachée et tu as de la peine de le laisser partir; tout en sachant que si tu le gardes il va finir par décéder.
        D'autre par, je ne suis pas d'accord avec le fait que les sentiments soient liés avec la conception du bien et du mal. Je veux dire, par exemple, si tu tombes amoureuse du copain de ton meilleur ami, tu vas pas te demander si c'est bien ou mal avant d'en tomber amoureuse; tu choisis même pas, point. :I Même si c'est pas bien de vouloir le mec de ta meilleure amie. Les émotions et les instincts, peut-être: exemple, l'instinct de survie = fuite du danger, donc tu vas t'en aller parce que tu sais qu'en face de toi il y a un danger et que le danger peut te faire du mal (douleur voire mort par exemple). Voilà :3

        Non justement, d'où le fait qu'à chaque fois j'aie besoin de dire un truc différent pour te contredire 8D

        Je dirais 50-50, mais ça dépend aussi de mon état d'esprit et de la situation. :D ça m'arrive d'avoir des comportements altruistes, et d'autres complètement égoïstes! De toutes façons, un 100-0 / 0-100 c'est pas possible x)

      • Mercredi 5 Octobre 2016 à 22:57

        Aaah, bah enfin une réponse digne de ce nom :D Bon je vais répondre comme ça mais je sais plus de quoi on parle x)

        Si tu as des connaissances qui agissent comme ça, c'est normal que tu penses que c'est général :/ Faudrait faire un sondage ^^ mais perso, autour de moi, les parents essaient d'expliquer à leurs enfants qu'il faut se mettre à la place des autres et accepter la différence. Bien sûr ils sont plus ou moins patients, parfois c'est dur de garder ses nerfs, et ils leur expliquent en criant. A coté de ça, c'est aussi un enjeu très important du programme scolaire en primaire, qui progresse de plus en plus, et on va même bientôt y caser officiellement la "question du genre" apparemment. Donc sauf quelques instit' stupides, les enseignants font leur possible pour sensibiliser les élèves au maximum.

        Mh... je pense que l'empathie est là, mais qu'elle s'éduque et s'adapte à tes réflexions sur le bien et le mal.

        Mais justement, le gars, s'il se met au travers, c'est parce qu'il ressent moins de peur que d'empathie. Si le gars était face à sa pire phobie, peut être il bougerait pas pour se mettre en travers parce que la peur serait plus grande que tout sentiment de culpabilité ou d'amour. Donc c'est toujours son instinct, ou ses sentiments qui le poussent à être égoïste ou pas !

        Ton exemple, c'est exactement le même que le mien :D Sauf que quitter son enfant est plus douloureux que relâcher une bestiole... Et maintenant que je me relis, je comprends que je suis imbitable x')

        "douleur voire mort par exemple" xD Nan mais t'as raison, je parle pas de tous les sentiments, je veux pas dire que tes sentiments obéissent à ta conception du bien et du mal. Mais je pense (en grande scientifique) que ton empathie est liée à tes valeurs. Si tu penses qu'être amoureuse du copain de ton amie est mal, tu vas avoir beaucoup de peine pour ton amie et tu vas éviter de gâcher son couple. Si tu estimes qu'être malheureuse c'est mal et que tout le monde devrait être égaux, tu vas ressentir moins d'empathie et lui déclarer la guerre ;)

        Donc suivant comment on t'éduques, certains sentiments seront plus ou moins forts, et tu paraitras plus ou moins égoïste... tout en écoutant tes sentiments. Donc en agissant de manière "intéressée"... Sauf que ton intérêt est de faire le bien, naturellement, donc c'est pas égoïste. On tourne en roooond ^^

        Je crois que je suis restée sur ma thèse de base.

        Pardon, tu peux me rappeler sur quelle question on débat, là ? ^^"

        En plus j'ai l'impression que je mes conclusions sont très naïves et que que parle pour moi et que ça concerne pas forcément les humains en règle générale. Donc si en plus je sais pas à quelle problématique on essaie de répondre en vrai...

      • Jeudi 6 Octobre 2016 à 16:42

        Ma mère est instit en maternelle, et les gamins se traitent de connards parce que les parents pensent en bonne partie que c'est à l'école d'éduquer leurs enfants. Sauf que les instits ont pas que ça à foutre. Conclusion: une génération de merde :D
        Parce que c'est pas à l'école d'éduquer ton gamin, c'est à toi de le faire. Et si t'es pas capable d'éduquer un gosse, ben t'en fais pas c'est tout :')

        Je pense que l'empathie fait partie des instincts (petite pensée pour l'instinct grégaire...)

        Il ne suit pas son instinct de survie mais son instinct amoureux... :I ça veut pas dire qu'il n'agit pas juste par principe! Dans le sens où ton copain ou ta copine, tu le/la laisses pas crever comme une merde!
        Note que là, tu me demandais une situation où on fait une bonne action en contradiction avec son instinct. Note que, tu ne veux pas perdre l'autre donc tu agis en conséquence, ce qui est aussi égoïste.

        Oui, mais AUCUN être humain censé n'a jamais séquestré son gosse chez lui. '-'

        Pourtant c'est EXACTEMENT ce que t'as dit. En temps que grande scientifique tu devrais comme moi avoir l'amour des termes exacts x)
        Enfin le principe c'est que ta meilleure amie comme spécifié plus haut, c'est une fille avec qui ton amitié est très forte. Peut-être même plus fort que ton amour pour son copain?
        Après, tu sais, l'empathie c'est un truc qui consiste à, tu sais, se mettre à la place des autres, vouloir éviter qu'il leur arrive du mal... donc elle est pas liée à tes valeurs, elle est liée à la façon dont tu perçois le malheur des autres '^' et ça, ça ne dépend pas de si tu penses que ce mec est à toi ou à elle! Tu sais que si tu arrives à le conquérir alors qu'elle sort avec lui, ça va lui faire du mal. Sauf si tu es tellement nombriliste que tu avais pas remarqué son existence à elle, alors là y'a un problème x)
        Alors ça dépend de ce qui est le plus fort: ton amour pour lui, ou ton amitié pour elle?

        Donc non, l'empathie ne dépend pas de l'éducation, comme je l'ai dit plus haut, elle ne dépend pas de tes valeurs qui elles sont attachées à ton éducation: y'a des pays où ils pensent qu'enfermer sa femme chez soi c'est normal, alors que pour nous c'est du délire. Mais ça n'empêche pas de se dire que ça doit pas lui plaire de pas pouvoir sortir, pourtant dans ce genre de cas tu t'en fous, c'est tout: tu ne te préoccupes pas de ce que doit ressentir ton empathie, tu n'y fais pas appel parce que ça amène à ta considération de l'autre.
        Bref c'est confus ce que je te raconte...

        L'altruisme. Existe-il par égoïsme ou est-il désintéressé? Sachant que personne n'a encore abordé la question du juste milieu... :')

        Honnêtement, par moments j'ai aussi l'impression de dire de la merde et de tourner en rond x)

      • Jeudi 6 Octobre 2016 à 23:22

        Je te crois... ^^ quoique j'ai du mal à imaginer qu'une génération de parents élève mal ses enfants. Pourquoi ? La manière dont on élève ses enfants est tellement liée à notre vie et notre caractère... c'est personnel. Après, je peux comprendre que la maternelle et la primaire soient très différentes ! Les enfants changent beaucoup entre temps.

        Ah bein je crois qu'on s'entend avec ton histoire d'amour trop mignonne :) en tout cas il agit égoïstement puisque meme s'il sauve sa copine, il le fait pour pas la voir souffrir.

        => là tu joues sur les mots DSJFKSLQFMJI (je te cite, sois flattée) ;)

        Au fait, c'était ironique, je suis pas du tout scientifique et tout ce qui suit un de mes "je pense" n'a aucune valeur ^^"

        I see what you mean... je crois qu'on est d'accord sur le fond, mais est ce que tu es toujours aussi sure qu'on peut choisir d'être égoïste ? J'ai pas l'impression. Je sais pas si je vais réussir à le démontrer, mais je suis persuadée que la manière dont on t'éduque, tes valeurs, ta conception du bien et du mal a une directe influence sur ton empathie.

        Tu dis qu'il y a ton empathie pour ton amie d'un côté, de l'autre tes valeurs: que lui prendre son mec est mal (ou bien). Mais si j'avais ancré en moi la certitude que prendre son mec est bien (imagine, je lui en veux d'être sorti avec un mec que je visais déjà: chacun a droit à sa chance!), mes sentiments suivraient. Je ressentirai moins d'empathie à son égard que d'habitude (je la refoulerai en quelque sorte) et je ressentirai de l'autosatisfaction à avoir rétabli l'équilibre dans le monde, à avoir évité ma douleur. Après, que je me console ou m'en veuille d'avoir provoqué son malheur, ça on s'en fout, ce qui compte c'est que mes sentiments au moment du choix, je les ai suivis de manière à ne pas regretter ce que je fais au moment où je le fais. Et non seulement c'est forcément "intéressé", mais en plus si on m'avait appris (ou si j'avais découvert toute seule) des valeurs différentes (ex: l'amitié c'est sacré), même en ressentant UN MAX de jalousie, j'aurais eu autant d'empathie que toi dans cette même situation et j'aurais plutôt provoqué mon propre malheur en privilégiant mon amie. Parce que je souffrirais encore plus de la faire souffrir.

        Perso, j'ai l'impression que tous les choix que je fais sont les meilleurs. Dans le sens où au moment où je fais un choix, je suis toujours au maximum en accord avec mes sentiments. C'es logique. Quand je choisis d'être égoïste, c'est parce que j'ai vraiment l'impression que je vais regretter le choix inverse (même si c'est faux après coup). Est ce que ça veut dire que c'est intéressé ? Oui, carrément ! :D

        En fait, si je reprend depuis le début: je suis sûre qu'être plus égoïste c'est pas faire des mauvais choix, c'est avoir un grand instinct de "peur" ou de protection, où la personne va vouloir se protéger du changement, de la fatigue, du doute, de la douleur, du manque etc. Cette 'peur' va bloquer/minimiser l'empathie, qui révèle les sentiments de l'autre et nous rend responsable de son bien-être.

        En tout ça, souvent dans ma vie j'ai "choisi" de devenir moins égoïste. De m'éduquer. Pour ça, j'essayais de me forcer à plus écouter les autres, faire des chose qui ne me font pas plaisir, accepter d'avoir tort. (pour l'instant c'est pas gagné :P) En fait pendant tout ce processus, j'ai l'impression en y réfléchissant, que j'éduque pas mon cerveau à faire les bons choix, mais mes sentiments à grandir (l'empathie, l'amour...) ou diminuer (la vanité, la peur...).

        Donc pour répondre à la grande question: pour moi, l'altruisme est toujours égoïste puisque tu suis tes sentiments ! Mais au préalable, tu peux apprendre à refouler un peu les sentiments qui te poussent à te protéger et être égoïste et ressentir plus fortement ceux qui t'amènent à faire des actes altruistes.

        La seule façon que j'ai trouvé d'être altruiste par choix désintéressé, c'est de prendre conscience que les sentiments positifs qui te donnent envie de faire le "bien", tu peux choisir ou non de les nourrir et les développer, et ça c'est un vrai choix. Ce serait comme l'âne et la carotte :D comme si l'âne pouvait faire grandir la carotte pour avancer plus vite. T'avances toujours par pur égoïsme, mais au moins t'auras choisi d'utiliser le pouvoir de cet égoïsme de manière désintéressée, pour faire le bien. :)

        Bon j'arrête pas de me répéter, mais ça me paraît tellement logique voire évident, que je sais pas comment l'expliquer... ._. Surtout le coup des valeurs. P'tet que t'as raison, mais j'arrive pas à y réfléchir x') Bref il est tard. sleep

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 20:28

        Owh, je t'avais complètement zappée toi ;_; gomen gomen!

        En fait, je connais relativement peu de gens qui aient bien élevé tous leurs enfants, pour des raisons diverses, enfin il y a des choses qu'il faut leur expliquer dès qu'ils commencent à faire des phrases avec un sens (genre, on traite pas son camarade de classe de connard parce qu'il a pris le crayon qu'on voulait... et on lui crache pas dessus non plus...). D'autre part, la tendance à leur donner tout ce qu'il veulent c'est pas bien non plus, enfin y'a des minimums que les parents ne remplissent plus pour une raison x ou y (peut-être parce qu'eux ne les ont pas eus et pensent que ça leur aurait été bénéfique?)

        Pourtant d'aucuns voient ça comme une action altruiste, et d'un certain point de vue elle l'est puisqu'il sauve un gen :)

        Euh... c'est le principe de la philosophie, remettre les termes en question x)

        Ah ok xD no souci breuh.

        J'ai jamais dit qu'on pouvait choisir d'être égoïste, juste que l'empathie est présente en chaque être humain quelle que soit sa conception du bien du mal et le reste (appellons ça les valeurs hein ça ira plus vite même si c'est pas tout à fait exact). J'ai tellement pas la foi de chercher des arguments je t'avoue x)

        Donc toi même quand tu agis bien pour les autres en fait c'est pas fait exprès? :') #raccourcidemerde

        Note que ce que tu dis c'est intéressant, mais je vois pas du tout comment l'égoïsme peut être désintéressé :') il peut mener à un acte qui semble désintéressé, mais pour moi ce sera pas fait exprès si tu veux, c'était pas le but.
        Après je pense que l'égoïsme est intéressé par nature, donc tu m'enlèveras pas le lien de la tête x)
        d'ailleurs ce qui fait problème pour moi c'est que l'égoïsme c'est un peu l'opposé de l'altruisme (regarde rien que l’étymologie le dit ^^) donc comment l'un peut-il mener à l'autre?
        Pour info, je ne pense pas que l'altruisme soit présent par égoïsme, du coup j'ai aucune idée de pourquoi je me trouve à défendre cette thèse x) m'enfin bon après tout pourquoi pas, ça m'entraîne. :D

        Cela dit l'égoïsme n'est pas forcément mauvais non plus; je pense que c'est la résultante de l'instinct de survie, ce qui fait que tu vas chercher à ce que ton corps existe plus longtemps et qu'il soit dans le meilleur état possible. Je n'ai pas dit non plus que c'était mal d'être égoïste au contraire c'est tout à fait normal, le truc c'est que quand tu vis dans une collectivité tu as le devoir de lui mettre un bon frein pour pouvoir continuer à vivre dans cette communauté.

        Enfin je sais pas où je pars là, puis j'ai perdu là où je voulais en venir alors je vais arrêter là x)

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 21:14

        Bon bein tu dois être mal entourée... :( je connais pas beaucoup de parents, aussi.

        xD je pense pas que quelqu'un se dise que c'est bénéfique de laisser son gosse faire ce qu'il veut. J'imagine qu'il y a plus de personnes mal organisés, illogiques, mal élevés eux-mêmes ou pas assez autoritaires qu'on le croit ^^"

        Ta question c'était pas "est ce qu'on est égoïste meme quand on fait une action à première vue altruiste?" ?

        tu remets pas de terme en question, tu prends une métaphore à la leeeettre roh lalaaa

        Bein si tu dis qu'on peut choisir de faire le bien ou le mal indépendamment de notre empathie, ça veut dire qu'on peut choisir d'être égoïste non ? ou j'ai rien compris ? En fait c'est chiant de se perdre dans des malentendus au lieu d'avancer ! ;_;

        Je sais pas à quoi tu réponds mais en gros ouais, je pense que quand on agit bien, on le fait à la base de manière égoïste puisqu'on est heureux de faire le bien... c'était pas ça ce dont on parlait depuis le début ?

        Purée mais quand je me relis j'ai l'impression que c'est une autre langue ! Comment tu fais pour répondre à mon charabia ??? xD Bref quand tu parles de "l'égoïsme désintéressé" je suppose que tu réponds à mon paragraphe sur l'instincts de protection qui nous pousse à faire gaffe à soi ? En tout ça tu reformules la meme chose dans ton dernier paragraphe ;) j'en conclue qu'on est d'accord sur ça !

        Ah oui tu trouves bizarre qu'on dise qu'on est égoïste en étant altruiste x) Bein si l'altruisme c'est "agir pour le bien d'autrui", et que l'égoïsme c'est "agir en fonction de ses propres besoins (indépendamment de ceux des autres)", alors l'altruisme égoïste ce serait "agir en fonction de ses propres besoin, étant donné que le bonheur des autres est un besoin".

        Perso je pensais que c'était ta réflexion depuis le départ, quand tu disais "si chaque action altruiste, désintéressée, était en faite totalement intéressée et qu'en agissant pour le bien d'autrui on agissait en fait totalement égoïstement?" 

        C'est carrément ce que j'ai dit ! :D Mais je l'ai surement dit de manière incompréhensible encore... ;_;

        BDbjqslnsdcdsnjijipvjnfidvdfklvdfkvndflqfvnjqipjnv (défoulage de quand on sait pas s'exprimer)

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 21:30

        Oui, aussi. Enfin après j'ai quelques exemples de gros problèmes dans mon entourage (je pense au petit cousin chiant) et toutes les éducations ont des défauts, le truc c'est qu'il faut pas qu'ils soient trop gros ^^

        Bah si, en gros. Ça n'empêche pas ;)

        Concrètement dans ce genre de débat tu donnes seulement des exemples concrètement ayant une probabilité supérieure à 1% donc bon... x) y'a pas de métaphore qui tienne, taraté taraté (comme du karaté version bras cassé -lis ça à haute fois ça rend n'importe comment)

        Non, parce qu'être égoïste on n'a pas défini si c'était bien ou non. Et on n'a pas défini le rapport de l'égoisme à l'empathie, non plus. D'ailleurs l'un dépend-il vraiment de l'autre?
        PS: les malentendus font avancer le débat, donc c'est cool :)

        A un peu tout en même temps en fait... mais en fait tu es totalement d'accord avec la thèse de l'article là? D: *tristesse*

        Ben je me débrouille x) et toi comment tu fais pour me pondre des pavés comme ça!
        Pour mon dernier paragraphe, oui en gros je crois qu'on est OK sur ça aussi. ^^ on va y arriver un jour!

        Non, je dis que j'ai trouvé cette thèse je sais plus où et le truc c'est qu'elle m'emmerde parce que j'arrive pas à la réfuter ^^ du coup, je demande l'avis des gens (et je lance un débat inutile).

        Ben c'est pas vraiment ce que j'avais compris... :I

        Tu vois je m'en sortirais mieux si nos commentaires étaient moins longs et mieux rangés je pense xD

    5
    Lundi 10 Octobre 2016 à 10:15

    hello sa fessait longtemps pour ma part je suis la en visite éclaire bon ce que j'en pense :

    L'altruisme c'est un bien grand mots je trouve trop grand même pour pouvoir dire que un tel ou un tel est altruiste ou pas , l’altruisme c'est pour moi la première penser que l'on n'as  quand on fait l'action par exemple si on aide une personne pour après lui demander un service ou alors pour rembourser une dette qu'on as envers elle ou encore pour dire que sa sera ma bonne action du mois...de l'année...du_ jour ou autres cela n'(est pas mais alors pas du tout altruiste .

    Par contre dans ton cas si tu aide une personne et que t'es intention au premier abord ou tes penser n'ont rien d’intéresser ou de rechercher par exemple tu vas faire tout un plan pour aider une personne et pour que cette personne te soi redevable , si ton action comme la tienne et spontanée et vient de toi alors cela et altruiste même si après tu découvre que sa as quand même un avantage sur toi .

    Tu ne pourra pas l'éviter chaque action que l'on fait ou que l'on compte faire as une conséquence sur nôtres façon d’être, de penser , d'agir, de ressentir on n'y peut rien c'est comme sa pour tout le monde après on s'en rend compte ou pas  sa c'est au choix de la personne toi tu as choisi d'examiner ton action et de chercher les conséquence cacher comme je l'est appelle ^^

     

    Et voilà c'était ma petite intervention ^^

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 20:16

        Hey hey hey merci pour cette visite éclair! :)

        Je suis heureux de voir ton avis sur l'altruisme, c'est toujours constructif et intéressant! Par contre, ici je m'interroge sur le fait de savoir si une action altruisme ne cache pas en fait toujours un intérêt pour les raisons que j'évoque plus haut. A te lire, je pense que tu n'es pas trop d'accord: pour toi le propre d'une action altruiste est d'être désintéressée, n'est-ce pas?
        Dans ce cas, si tu as le temps, peux-tu prendre quelques minutes pour me définir ce que tu entends par le désintérêt?
        D'autre part, je ne cherche pas une conséquence "cachée" -je veux bien qu'elle ne soit pas évidente mais enfin c'est juste pour les honneurs pour faire rapide dans le cas que j'évoque ;)

        En fait je ne suis pas d'accord non plus avec la thèse que je présente, mais j'étais un peu à court d'arguments au moment où j'ai posté cet article ;) en tout cas ça fait plaisir d'avoir tant de retours dessus!

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 21:17

        Ca te fait "PLAISIR" ? D'avoir tout ça à LIRE ??? xD

    6
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 00:25
    lol hello alors définition ^^ bon ça me dérange pas de le faire mes sa sera avec mes mots : alors pour moi désintéresser cela signifie une action qui est réaliser s'en récompense attendue ou s'en arrière penser voilà ^^ mais sa c'est dans le cas des action réaliser sinon cela signifie que tu réalise une demande au prés d'une personne comme une demande de rendez-vous professionnelle ou amical et qu'il n'y aura rien d'autre que cela voilà mais après sa c'est ma définition ^^
    7
    Samedi 22 Octobre 2016 à 19:05

    @Malia: merci ^^ ok, je vois ce que tu veux dire! Par contre il faudra que je réfléchisse pour pouvoir développer ce point.

    @Mielsa: oui, ça veut dire qu'il y a des gens qui lisent xD

      • Samedi 22 Octobre 2016 à 19:38

        Tu veux dire... Des gens qui AIMENT lire ? D:

    8
    Samedi 22 Octobre 2016 à 19:37

    J'avais des nouvelles idées sur ce sujet mais j'ai eu la flemme d'en parler et puis j'ai oublié.

    C'était ma participation :D

      • Samedi 22 Octobre 2016 à 19:44

        Oui, y'en a xD

        Ah okkkkk... mais :'( tro trist!

    9
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 12:06

    ok comme tu veut ravis de t'avoir était utile ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :